Contrats aidés : les élus dénoncent l'arrêt brutal de ce financement et le manque de visibilité !

L’Association des Maires et Présidents de Communautés des Pyrénées-Atlantiques dénonce les décisions gouvernementales visant à détériorer encore davantage les services aux publics des collectivités territoriales.

Vives inquiétudes des élus locaux et manque de visibilité :

Avec l’annonce en pleine période estivale d’un retrait des fonds de financement de l’Etat pour le renouvellement ou la signature de nouveaux contrats aidés, les élus locaux se retrouvent encore une fois à gérer dans l’urgence une situation critique pour l’avenir des services publics, touchant plus particulièrement les services péri et extrascolaires. L’annonce gouvernementale de geler ces financements à compter du 1er septembre et ce pour le reste de l’année 2017 désorganise l’action du bloc communal, certaines collectivités devant désormais supporter, en cours d’année, une charge financière non budgétée, les forçant à réduire ou supprimer des services.

Enfin, à ce jour, les maires et présidents d’intercommunalités n’ont été informés par aucun document écrit du gel de ce financement et aucune nouvelle modalité de prise en charge ne leur est proposée si ce n’est l’arrêt brutal des contrats devant être renouvelés.

Les élus locaux dénoncent le désengagement de l’Etat :

L’ADM64 tient à rappeler que l’Etat, depuis de nombreuses années et encore récemment, sollicite les collectivités afin qu’elles aient recours aux contrats aidés. Il est donc difficile de répondre aux besoins locaux pérennes par des dispositifs nationaux pouvant être remis en question à tout moment. Ainsi l’Association des Maires et Présidents de Communautés des Pyrénées-Atlantiques :

  • DENONCE le calendrier par lequel l’Etat contraint les collectivités locales à des délais insupportables ne permettant pas d’assurer la continuité du service public,
  • DEPLORE qu’encore une fois l’Etat se désengage d’un dispositif en se déchargeant des conséquences sur les collectivités,
  • DEMANDE que l’Etat revoit sa position en finançant les contrats aidés pour le reste de l’année 2017, et plus particulièrement ceux liés aux activités sociales, péri et extrascolaires.

Téléchargez le communiqué de presse du 30 août 2017, en cliquant ici.

Téléchargez la communication envoyée à m. PHILIPPE, Premier Ministre, le 4 septembre 2017, en cliquant ici.